SMS Marketing : Respecter la législation en 4 points !

 

Toute campagne de Marketing direct implique l’utilisation de données à caractère personnel tels que le nom, le prénom, l’adresse postale, email ou le numéro de téléphone portable. Face à l’utilisation croissante du SMS Marketing par les entreprises, La CNIL et les opérateurs français ont mis en place des bonnes pratiques, voire des sanctions à l’encontre des annonceurs, pour en assurer un usage responsable et protéger les consommateurs. Netmessage passe ces bonnes pratiques en revue !

 

Les différents types de SMS

 

Il existe pour les professionnels, deux types de communication par SMS :

 

  • Le SMS relationnel et informatif : confirmations de rendez-vous, notifications de livraisons, alertes, transmissions de codes personnels…

Ces SMS de services automatiques, résultent la plupart du temps d’une action déclenchée par le destinataire qui a volontairement communiqué son numéro de téléphone à l’entreprise, afin de recevoir les messages. Il n’y a pas de réglementation particulière pour ce type de communications.

 

  • Le SMS Marketing : diffusion de promotions, invitations à un événement, lancements de produits…

Ces messages ont un but commercial et sont encadrés par la loi.

 
 
 

1.  Le consentement « actif » ou Opt-in

 

Pour envoyer un SMS marketing à but commercial, il est nécessaire d’avoir obtenu l’accord du destinataire pour être enregistré dans une base commerciale. Ce consentement dit « actif », est souvent obtenu à travers une case à cocher dans un formulaire d’inscription. Ce même individu aura été prévenu en amont que son numéro de téléphone pourra être utilisé à des fins de prospection et qu’il est en droit de s’y opposer à tout moment, de manière simple et gratuite.

Il existe cependant deux exceptions importantes :

– Si la personne prospectée est déjà cliente de l’entreprise et si la prospection concerne des produits ou services analogues à ceux déjà fournis par l’entreprise, dans le cadre d’actions de fidélisation.

– Si la prospection n’est pas de nature commerciale (caritative, informative par exemple).

 
Consulter l’article de la CNIL
 
 
 

2.  Le droit au désabonnement

 

Chaque SMS doit proposer au destinataire un moyen simple de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations. Il peut s’agir de l’utilisation de la mention « STOP ». Dans ce cas, le destinataire devra renvoyer le mot clé « STOP » au numéro expéditeur ou envoyer « STOP » au numéro court à 5 chiffres indiqué dans le message.

Ces demandes de désabonnement doivent être traitées rapidement et de manière définitive (sauf demande de réabonnement du destinataire) sous peine de sanctions lourdes par la CNIL.

 

3.  Identification de l’expéditeur

 

La CNIL rappelle que chaque message doit indiquer le nom de l’annonceur, la marque et le produit ainsi que l’objet de la communication. Une identification claire permet à l’envoyeur d’être reconnu par les opérateurs et aux destinataires de s’opposer facilement aux sollicitations.

 

4.  Les horaires d’expédition

 

Afin d’éviter nuisances et abus, les horaires d’envois pour les campagnes Marketing par SMS, sont encadrés. Les opérateurs autorisent les flux de campagnes SMS à caractère marketing, sur les horaires suivants :

 

  • Du lundi au vendredi de 08h00 à 20h00
  • Le samedi de 10h00 à 18h00

 

Ils sont par conséquent déconseillés durant les périodes suivantes :

  • Du lundi au vendredi entre 20h00 et 08h00
  • Le samedi avant 10h00 et après 18h00
  • Les dimanches et jours fériés

 
 
La-réponse-de-netmessage
 
 

La réponse de Netmessage

 

En tant qu’acteurs majeurs du marketing digital, nous avons à cœur de respecter les réglementations juridiques et les consommateurs. C’est pourquoi, à travers l’utilisation de nos solutions, nous donnons à nos clients, la possibilité de réaliser leurs campagnes de marketing direct digital en toute légalité et sans perte d’efficacité !

 

1.  Le respect de l’opt-in

 

Votre accompagnement par les experts Netmessage commence par l’étude de vos projets marketing. Nous étudions vos besoins, identifions la finalité de vos campagnes (relation client ou prospection) vous conseillons dans la collecte en opt-in de vos numéros de base données mobiles.

 

2.  La gestion automatique du désabonnement

 

La fonction envoi « STOP » est proposée à tous nos clients et les numéros courts gérés par nos facilitateurs, pour la gestion des désabonnements SMS, sont non surtaxés car vos destinataires doivent pouvoir se désabonner gratuitement. Les numéros à désinscrire sont automatiquement bloqués de votre liste d’envoi et remontés dans une liste rouge, visible depuis votre accès client. Pour les envois à l’international, le désabonnement se fait par formulaire mobile accessible par un lien intégré dans le SMS. Pour en savoir plus, contactez-nous.

 

3.  Un expéditeur visible

 

La plateforme d’envoi Netmessage vous permet de vous identifier clairement en tant qu’expéditeur grâce à un champ texte (11 caractères alphanumériques maximum) détaché du corps du message et expressément prévu à cet effet. En cas d’impossibilité de renseigner le champ expéditeur, Il est possible d’utiliser le corps du message pour faire apparaître le nom de votre enseigne / marque. En cas d’insuffisance du nombre de caractères disponibles (1 SMS = 160 caractères), vous pouvez faire passer votre message à 306 caractères (prix de 2 SMS).

 

4.  Des plages horaires multiples

 

Pour rester dans le cadre des heures légales de diffusion, notre plateforme vous permet également d’appliquer des tranches horaires à vos envois. Vous pouvez ainsi paramétrer une campagne pour qu’elle s’arrête automatiquement à 20h et reprenne le lendemain dès 8h et/ou qu’elle se bloque les dimanches et jours fériés. Sur simple demande, ces paramètres peuvent être appliqués par défaut sur votre compte.

 

De plus, Netmessage utilise exclusivement des routes françaises en « direct opérateur » pour la diffusion de vos SMS. Méfiez vous des routes low-cost, hors circuit opérateur, qui ne vous garantissent aucune qualité de routage.

 

Nous vous rappelons que dans le cadre de l’utilisation de routes low-cost :

 

  • Vous n’avez aucun contrôle sur les taux de délivrabilité et les heures de dépôt des SMS sur le mobile de vos destinataires. Certains messages risquent d’être délivrés après 20h ou avant 08h du matin.

 

  • Etant interdites, ces routes qui passent par des cartes SIM (technique dite du « hérisson »), peuvent disparaitre à tout moment sans motif ni préavis.

 

  • Vous n’aurez pas de statuts de retours fiables. Or ces statuts vous permettent de mieux comprendre vos clients et d’affiner votre stratégie de campagne.

 

Avec Netmessage vous saurez :

 

  • Si chaque SMS a bien été délivré sur le mobile du destinataire et à quelle heure

 

  • Si un client a répondu STOP pour se désabonner

 

  • Si un client à répondu à votre SMS

 

  • Si un client a cliqué sur le lien contenu dans le message (avec une URL du type http://clic-ici.fr/abcde ou bien un sous domaine de votre propre site web, par exemple http://m.monsite.fr/abcde)

 
 

Pour en savoir davantage sur comment optimiser une campagne SMS, n’hésitez pas à télécharger gratuitement notre Livre Blanc SMS « Conseils pour optimiser l’efficacité d’une campagne SMS ».

 
 

Publié par
Arielle NTSONDE
Responsable Marketing & Communication

  • 0 Commentaires   
  • désabonnement SMS, Heures campagnes SMS, horaires campagnes SMS, législation campagne SMS, législation marketing mobile, législation SMS, Livre Blanc SMS, Loi campagnes SMS, SMS CNIL, SMS marketing, SMS opt-in, SMS relation client, stop SMS