Emailing – 7 Marques utilisent les 7 péchés capitaux pour accroitre leurs ventes !

 

L’objectif de la publicité et du marketing sont de susciter l’envie et le désir chez le consommateur. Nous avons tous en nous des vices plus ou moins avoués et assumés, que les marques exploitent avec ingéniosité pour capter notre attention et nous inciter à l’achat. L’avarice, l’envie, la gourmandise, l’orgueil, la luxure et la colère… Voici 7 emailing inspirants d’annonceurs qui utilisent les 7 péchés capitaux pour fidéliser leurs clients et augmenter leurs ventes.

 
 
 

1. L’avarice

L’avarice est un état d’esprit qui consiste à ne pas vouloir se séparer de ses biens et richesses. Elle peut se traduire par une thésaurisation complète d’argent, sans aucune volonté de le dépenser un jour.

Pour ce type de client, le prix est le premier critère de sélection d’achat d’un produit ou d’un service. Il n’achète qu’en période de promotions, est à l’affût des « bons plans », utilise tous les comparateurs de prix, participe à toutes les ventes privées et accumule les coupons de réductions.

Dans cet exemple, l’offre est clairement axée sur les prix réduits. En bonus, la livraison est gratuite. Le client est davantage attiré par la taille et la couleur des polices utilisées pour les prix que par les caractéristiques techniques qui arrivent en second plan. D’autre part, la marque crée un sentiment d’urgence chez le client, puisque ces ventes exceptionnelles ne durent que 3 jours.

 
 
 
avarice2
 
 
 
 

2. L’envie

L’envie (différente de la jalousie) peut être synonyme de désir mais peut également désigner un ressentiment et susciter la convoitise face au bonheur d’autrui ou à ses avantages.

L’envie d’acquérir ce que possède autrui passe de plus en plus par l’achat d’objets conférant un certain statut (téléphone portable, montre de luxe, voiture…) ou le fait de rejoindre un club prisé. Certaines marques comme Nespresso ou Apple l’ont bien compris en créant un véritable programme client VIP pour l’un et en commercialisant à intervalles très rapprochés, des produits de haute technologie, que seule une poignée de privilégiés peut se procurer dès leurs sorties, pour l’autre.

Dans l’emailing ci-dessous, l’accroche « sortez du lot » mise en relief par un bandeau noir, fait clairement appel au besoin de différenciation du consommateur lambda et d’appartenance au groupe des privilégiés qui loueront ou achèteront le véhicule.

 
 
 
envie2
 
 
 
 

3. La paresse

La paresse est une propension à ne rien faire, une répugnance au travail ou à l’effort. Elle s’exprime souvent par l’ennui.

Le client à tendance paresseuse va chercher à gagner le plus de temps possible. C’est le client qui aime les offres « clé-en-main », « tout inclus » ou « livraison rapide ». Une communication qui vise à satisfaire la paresse d’un client doit être facilement intelligible, construite avec peu de mots et ne soulever aucune question supplémentaire. Une alternative à l’emailing pour communiquer efficacement avec peu de mots, est la vidéo marketing personnalisée qui augmente de 74% la compréhension d’un message.

Dans cet emailing, tout est compris dans l’offre au bénéfice clairement mis en avant : un site web performant ! Pour profiter rapidement de tous ces services en même temps, l’internaute n’a rien d’autre à faire que de cliquer sur un bouton … Un sacré gain de temps !

 
 
 
paresse
 
 
 
 

4. La gourmandise

La gourmandise est un désir d’aliments jugés particulièrement agréables. Au-delà de l’alimentaire, la gourmandise désigne l’aveuglement et le goût pour la démesure.

Le gourmand a besoin de toujours plus et arrive rarement à satiété. Il accumule les marchandises, recherche les outils qui ont le plus de fonctionnalités ou raffole des sites e-commerce aux lignes de ventes infinies comme Amazon. Les opérateurs téléphoniques utilisent énormément le vice de la gourmandise pour commercialiser leurs offres : VOD, offres illimitées, prix toujours plus bas, capacités de stockage toujours augmentées, débit toujours plus rapide, accessibilité 24h/24 et 7j/7…

On peut être aussi gourmand en achetant ses vêtements. Dans cet emailing, l’enseigne n’a pas hésité à offrir des réductions supplémentaires sur une promotion déjà en cours : jusqu’à -20% supplémentaires dès 3 articles achetés sur des articles déjà soldés à -50%.

 
 
 
gourmandise
 
 
 
 

5. L’orgueil

L’orgueil est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu’on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui. C’est un manque ou une absence d’humilité.

Le client orgueilleux désire que l’on valorise sa beauté, son intelligence, sa singularité, son parcours… Pour utiliser ce vice dans sa stratégie de marketing par email, l’annonceur doit recourir à tous les prétextes et applications qui flattent l’égo : jeux-concours avec classement, traitements VIP et cumul de points fidélité … Bref, tout ce qui peut faire penser au client qu’il a réalisé un achat malin et qu’il se classe au-dessus des autres.

Dans cette publicité, Nespresso met clairement le client au cœur de l’offre. « Excellence », « parfaite », « au service de… », « Sur-mesure »… Les mots clés utilisés sont pesés et utilisés avec l’objectif bien précis de faire comprendre aux clients que Nespresso leur garantit une expérience hors-norme, à travers la dégustation de ses cafés, l’utilisation de ses machines et un accompagnement sur-mesure pour les adhérents au club (qui relève aussi de l’envie).

 
 
 
envie
 
 
 
 

6. La luxure

La luxure désigne un penchant immodéré pour la recherche et la pratique des plaisirs charnels, uniquement pour eux-mêmes.

Par extension, la luxure désigne le gout du luxe et la volonté de séduire ceux ou celles que l’on désire. L’usage qui est fait des femmes dans les publicités et de plus en plus des hommes, traduit à quel point, la luxure est utilisée pour vendre. On la retrouve dans les publicités de produits de luxe (cosmétiques, mode…), dans l’alimentaire (glaces, yaourts…), ou encore dans le sport.

Dans cet emailing, l’enseigne joue sur le vice de la gourmandise avec ces produits de maquillage en forme de carrés de chocolat, mais aussi sur la luxure en associant beauté et recherche de plaisir. Plaisir de plaire de manière « irrésistible » et plaisir de se faire plaisir avec des produits aussi visuellement (et olfactivement) attractifs.

 
 
 
gourmandise2
 
 
 
 

7. La colère

La colère est considérée comme une émotion secondaire à une blessure physique ou psychique, un manque, une frustration.

On peut changer de fournisseur car on est en colère contre son fournisseur du moment ou voter pour une personnalité politique différente car on est déçu par son parti de référence. La colère est beaucoup plus utilisée en politique dans le marketing. Elle est en fait surtout gérée dans les cycles de vente par les centres d’appels qui tamponnent la colère des consommateurs et de plus en plus par les community managers qui gèrent les commentaires négatifs publiés sur les réseaux sociaux.

Suite à une commande qui s’est mal déroulée ou que le client n’a pas forcément bien notée dans son évaluation, l’enseigne tente de le séduire à nouveau en lui proposant un code promotionnel sur sa prochaine commande, sur fond d’humour. L’enquête de satisfaction est également un excellent moyen de « prévenir » la colère des clients en leur demandant leur avis pour améliorer la qualité de service et de produit. Réaliser une enquête de satisfaction auprès de ses clients peut se faire aussi sur mobile. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 
 
 
colere
 
 
 
 

Certaines phrases de cet article sont inspirées de l’extrait #22 du « Guide des start-up high-tech en France », d’Olivier Ezratty.

 
 
 
 

Publié par
Arielle NTSONDE,
Responsable Marketing et Communication

  • 0 Commentaires