8 erreurs à ne plus commettre dans vos emailings en 2017 !

 

L’email marketing a encore de beaux jours devant lui ! Ses nombreux détracteurs le condamnaient à mort face à la montée des réseaux sociaux. Pourtant, des études nous révèlent que l’email marketing est classé comme l’un des meilleurs canaux de communication en termes de ROI et se montre 40 fois meilleur que Facebook ou Twitter pour acquérir de nouveaux clients. Voici 8 bonnes pratiques de l’emailing à ne plus oublier dans vos campagnes de 2017, pour réaliser des emailings qui convertissent et qui fidélisent.

 

Erreur N°1 : Ne pas utiliser de modèles emailing adaptés à la lecture sur mobile

De nos jours, plus de 50% des emails reçus sont lus sur un appareil mobile (tablettes ou smartphones). Il n’y a rien de plus frustrant que de recevoir un email qui ne s’affiche pas correctement et qu’on peut difficilement lire. Pour éviter de voir votre email finir dans la corbeille, utilisez des modèles emailing responsive, qui s’adaptent à la taille de l’écran du lecteur et veillez à ne pas dépasser une largeur de 600 pixels pour vos HTML. De même, votre landing page, doit être responsive. Sans quoi, vos destinataires risquent d’abandonner leur visite, à peine arrivés sur votre site Internet.

 

modeles-email-responsive-design

 

Erreur N°2 : Ne pas optimiser vos emailings pour les différents clients de messageries

Les clients de messageries (Outlook, Gmail, Yahoo…) affichent les emails différemment. Savez-vous comment votre emailing répondra aux standards de chacun ? Pour être sûr(e) que vos contacts recevront correctement vos messages, utilisez un outil d’email rendering intégré à votre logiciel d’envoi de campagnes emails, qui vous permet de tester leur affichage dans les différents outils.

 

Erreur N°3 : Ne pas personnaliser vos emailings et segmenter vos bases de données.

Envoyer le même email à tous vos contacts (clients ou prospects) est une erreur. Les chiffres le démontrent : un email personnalisé, c’est +14% de clics et +10% de conversion. En 2017, nous vous recommandons de travailler vos bases de données pour segmenter vos envois et personnaliser vos emailings le plus possible en fonction du profil de vos destinataires : centres d’intérêts, situation familiale, date du dernier achat, anniversaire, etc.

 

personnaliser-un-emailing-augmente-son-efficacite

 

Erreur N°4 : Se focaliser sur la promotion et la vente brute

Au lieu d’utiliser l’email marketing exclusivement comme un outil de vente, utilisez-le comme un moyen d’engager vos clients et de construire avec eux relation client privilégiée. Bien sûr votre objectif final est de vendre, mais pour obtenir de meilleurs résultats, misez davantage sur un marketing de contenu à valeur ajoutée si vous travaillez en B to B (livres blancs, conseils, vidéos…) ou sur un marketing relationnel, si vous travaillez en B to C (suivi de commande, notification de rendez-vous, anniversaire client, etc.).

 

miser-sur-le-content-marketing-email

 

Erreur N°5 : Sous-estimer l’impact de l’objet/sujet de l’email

L’objet est l’un des premiers éléments que l’on voit à la réception d’un email. C’est aussi ce qui va donner envie aux destinataires d’ouvrir le message ou non. Un objet mal choisi peut faire chuter vos taux de clics, un objet attrayant voire intrigant, poussera vos lecteurs à en savoir un peu plus. Cependant n’oubliez pas qu’il existe certains mots à éviter en emailing pour éviter de voir votre message passer en spam et que l’abus de ponctuation ou d’émoticônes est également l’ennemi de la délivrabilité.

 

ameliorer-son-objet-en-emailing00

 

Erreur N°6 : N’envoyer que des images

Pour optimiser la délivrabilité de votre email, c’est-à-dire sa capacité à être déposée en boite de réception et non en spam, veillez à respecter un ratio de 50% d’images et 50% de texte. De plus, si un problème d’affichage survient et que pour une raison ou une autre, les images ne s’affichent pas, vos destinataires ne recevront pas le message dans son intégralité. Votre texte peut être intégré dans le corps de l’email en complément des images et dans les balises « Alt » du HTML pour palier le défaut d’affichage des visuels.

 

respecter-ratio-texte-image-emailing

 

Erreur N°7 : Ne pas proposer le double « opt-in »

L’opt-in consiste à obtenir le consentement actif du destinataire afin de pouvoir lui envoyer un message à caractère publicitaire. D’ici 2018, le règlement général sur la protection des données sera plus rigide poussant les filtres anti-spams à se montrer davantage restrictifs. Dès aujourd’hui, veillez à ne pas envoyer d’emails à des destinataires qui ne vous ont pas donné leur consentement, à toujours insérer un lien de désinscription pour les personnes ne souhaitant plus recevoir vos messages et à utiliser le double opt-in qui permet de vérifier le consentement acquis.

 

Concrètement, le destinataire devra cocher une case dans un formulaire de demande d’inscription où il indiquera son adresse électronique pour recevoir des emails publicitaires. Puis une fois inscrit, il recevra un email automatique avec un lien de confirmation d’inscription.

 

Le double opt-in permet de vérifier que l’email renseigné est valide, qu’il appartient bien à la personne qui a renseigné le formulaire et de vous assurer de l’intérêt de celle-ci pour vos services.

 

Erreur N°8 : Ne pas miser sur la vidéo

Parce qu’une image vaut 1000 mots, la vidéo personnalisée ou publicitaire, est de plus en plus utilisée dans la stratégie marketing des entreprises. Certaines études montrent que les taux d’ouvertures augmentent de 96% lorsqu’un email contient une vidéo. Plus généralement, tout email contenant des images animées, effets « rollover » ou contenu cinématique, aura plus de chances de générer des clics.

 

integrer-video-emailing

 

Publié par
Arielle Ntsondé,
Responsable Marketing et Communication

  • 0 Commentaires   
  • bonnes pratiques emailing, email marketing, erreurs en emailing, fidélisation client emailing, logiciel campagnes email, modèles email responsive, modèles emailing gratuits, Nouveaux clients emailing, optimisation emailing, ROI email marketing, tendances emailing, tendances emailing 2017