Email marketing – 5 conseils pour relancer vos campagnes et augmenter vos taux de clics !

 

Il existe des dizaines de raisons pour lesquelles vos clients n’ouvrent pas un emailing : l’email est arrivé en spam, il a été envoyé sur une mauvaise adresse, l’offre n’est pas adaptée au profil du destinataire, etc.

Relancer un emailing sur les non-ouvreurs et les non-cliqueurs, peut être un excellent moyen d’engager les destinataires qui n’ont pas réagi au premier message – à condition que ce soit fait de manière pertinente !

Découvrez nos 5 conseils pour relancer efficacement vos campagnes email et augmenter vos taux de clics, sans être intrusif.

 
 
 
 

1. Nettoyez votre base de données

 

Pour améliorer la délivrabilité d’un emailing, il est primordial d’utiliser des listes de contacts entretenues, c’est-à-dire régulièrement mises à jour et nettoyées des adresses email erronées.

 

Imaginez-vous dans cette situation de tous les jours !

 

Vous décidez d’envoyer un email à un ancien contact. Malheureusement, vous recevez le message de retour suivant : « Bonjour, cette adresse email n’étant plus utilisée, merci de transférer votre message à l’adresse email@domaine.fr».

Allez-vous continuer d’envoyer votre email vers cette même adresse, encore et encore, sachant que vous aurez la même réponse et que votre message n’aboutira pas ? Bien sûr que non !

 

Et bien sachez que les filtres anti spams des messageries pensent la même chose. Si vous persistez à envoyer les mêmes emailings vers les mêmes adresses inactives, vous serez vite identifié comme un spammeur car une personne réelle, communiquant vers une seule personne, ne se comporterait pas de la sorte !

 

Emails à retirer ou bloquer à chaque envoi

ADRESSE NON VALIDE, DESTINATAIRE INCONNU, DOMAINE INCONNU

 

Emails à retirer ou bloquer tous les 5 envois environ

BOITE NON DISPO, MESSAGE REFUSÉ, NON DÉLIVRÉ, BLOQUÉ SPAM, BLOQUÉ MIB

 
 
 
délivrabilité_email_hygiène_base_de_données
 
 
 
 

2. Modifiez le contenu de l’email

 

Il n’est pas pertinent de renvoyer le même email vers la même personne. Vous risqueriez d’agacer le destinataire et de le pousser à se désabonner définitivement de toutes vos campagnes. Prenez en considération que s’il n’a pas reçu ou ouvert votre message c’est peut-être car celui-ci est passé en spam ou parce l’offre ne l’a pas séduit(e).

Et si vous testiez un autre objet d’email ? Le problème peut venir de mots clés susceptibles d’avoir fait passer votre message en spam. Pour connaitre les mots à éviter dans l’objet d’un emailing, consultez notre article SPAM – Que faire pour si mon emailing n’arrive pas en boite de réception ?

Vous pouvez également tenter un titre plus accrocheur ou opter pour des visuels plus attractifs ! A vous d’identifier ce qui a pu vous desservir lors du premier envoi et de le modifier pour augmenter les taux de clics.

 
 
 

 
 
 
 

3. Modifiez l’heure et la date de la relance

 

Pour ne pas être intrusif dans vos communications, nous vous recommandons d’attendre 3 à 5 jours avant de renvoyer votre email. Au-delà, il risque de tomber dans l’oubli.

Pensez également à modifier l’heure d’envoi de votre emailing en fonction du profil de vos destinataires. Analysez vos statistiques de diffusion et ciblez les heures de la journée où vos emails enregistrent les plus forts taux d’ouvertures.

  • En B to B, l’un des meilleurs jours d’envoi est le mardi.

  • En B to C, l’un des meilleurs jours d’envoi est le vendredi.

 

A vous de dégager les tendances qui ressortent de l’évaluation de vos campagnes.

 
 
 
 

4. Différenciez email d’acquisition client et email de fidélisation

 

Nous avons vu plus haut qu’il est primordial de conserver une bonne réputation auprès des messageries, pour améliorer la délivrabilité d’un email. Or, ces dernières identifient l’origine d’un expéditeur via son adresse IP. Nous vous recommandons d’utiliser une IP dédiée à vos communications clients (susceptibles de générer plus d’engagement) et une autre IP réservée à vos emails de prospection (susceptibles de générer plaintes et désabonnements).

 
 
 
délivrabilité_email_hygiène_adresses_IP_Dédiées
 
 
 
 

5. Personnalisez le plus possible vos emailings

 

Avant de relancer une campagne, assurez-vous que l’offre est adaptée au profil des destinataires. Vous aurez plus de chances d’augmenter vos taux de clics.

En effet, votre cliente Christine B. risque de trouver inutile votre maxi promotion sur les escarpins à talon aiguille, surtout si – considéré l’historique de ses commandes – elle n’achète que des chaussures plates.

De même, la probabilité que Maxime Z. clique sur un email ayant pour objet « -50% de remise immédiate sur les soutiens-gorge », est plutôt faible.

Enfin, n’hésitez pas à utiliser dans vos emails, les personal data de vos clients (prénom, référence, etc.), issues de la base de données. Elles vous permettront d’envoyer des mails adressés pour augmenter l’impact de la campagne.

 
 
 
Augmenter_taux_de_clics_avec_emails_personnalisés
 
 
 
 

Comment programmer facilement la relance d’une campagne email sur la plateforme Netmessage ?

 

1. Connectez-vous sur votre accès clients et sélectionnez la campagne que vous souhaitez relancer. Votre campagne doit être en statut « attente de facturation ».

2. Cliquez sur le bouton « Relancer »

3. Programmer une heure / date d’envoi

4. Sélectionnez les adresses vers lesquelles votre email sera renvoyé.

 
 
 
 
 
 

Publié par Arielle Ntsondé

Responsable Marketing et Communication

  • 0 Commentaires